« Mercredi 19 octobre 2011 : Interventions de Daniel Garrigue dans la discussion de la loi de finances pour 2012 | Accueil | 7 Novembre 2011 - Colloque sur les paradis fiscaux à l'Assemblée Nationale »

jeudi 27 octobre 2011

Lundi 24 octobre 2011 : Interventions de Daniel Garrigue sur le PEAD, le prélèvement européen et la Turquie, dans le cadre de la discussion de la loi de finances pour 2012

Article 30 (sur la contribution au budget communautaire)

M. le président. Je suis saisi d’un amendement n° 83.

La parole est à M. Daniel Garrigue.

M. Daniel Garrigue. Monsieur le président, monsieur le ministre, mes chers collègues, l’amendement n° 83 est un amendement de pure forme. Afin d’éviter que le non-respect du principe de la représentation nationale par les organisateurs de ce débat n’interdise l’expression des députés non inscrits, je ferai quelques brèves remarques.

Je veux d’abord regretter qu’il ait fallu tant de mois pour admettre qu’il n’y avait pas d’autre solution qu’une restructuration pour régler le problème de la dette grecque. Celle-ci aurait dû être décidée dès le départ et accompagnée d’exigences fortes à l’égard de la Grèce, mais aussi d’une solidarité active des Européens, étant précisé que l’on ne sauvegardera pas l’euro sans que cela nous coûte un minimum. Une telle attitude basée sur l’anticipation aurait dissuadé la spéculation bien plus efficacement que la crainte, dans laquelle on nous a maintenus, d’un prétendu défaut grec.

Lire la suite de l'intervention : ici