« SMALL BUSINESS ACT : QU’AVEZ-VOUS FAIT M. SARKOZY ? | Accueil | »

mardi 13 mars 2012

Daniel GARRIGUE, interroge le ministre de la Défense sur les projets d’investissement à la SNPE

Daniel GARRIGUE, député de la Dordogne, attire l’attention de M. le Ministre de la Défense sur les projets de développement de l’activité d’additifs pour carburants du groupe SNPE. Il lui fait en effet observer qu’à travers sa filiale Eurenco, ce groupe a mis au point, puis fabriqué et commercialisé un additif pour carburants, le NEH.

Le succès de cette production, qui est largement exportée, a été tel que la capacité de production du site de Sorgues, dans le Vaucluse, a été portée en 2003 de 30.000 à 70.000 tonnes/an. Aujourd’hui, les perspectives de marché se développant encore, Eurenco ne parvient plus à répondre à la demande et envisage de nouveaux investissements. Mais, selon certaines informations, ces investissements ne seraient prévus ni sur le site de Sorgues, qui ne pourrait, semble-t-il, les accueillir, ni sur l’autre site d’Eurenco, à Bergerac, où pourtant les capacités d’accueil existent largement et où l’activité existante de traitement des acides est complémentaire de la production du NEH. Au contraire, la direction de la SNPE serait favorable à une implantation aux Etats-Unis ou en Asie.

Daniel Garrigue, s’étonne, au moment où tout le monde souligne, y compris dans les discours les plus officiels, l’enjeu du produire en France, qu’une entreprise publique puisse envisager une telle solution. Il lui demande, en conséquence, de tout mettre en œuvre pour que les décisions à venir évitent dorénavant le départ à l’étranger de nos activités industrielles et de nos emplois ainsi que la dégradation de notre balance commerciale.

Posté par Daniel GARRIGUE à 10:09 PM
Edité: mardi 13 mars 2012 10:12 PM
Categories: Activités et travaux parlementaires, Actualités, Bergerac et bergeracois, Economie Travail et Emploi, France