« juin 2009 | Accueil | avril 2009 »

samedi 16 mai 2009

DANIEL GARRIGUE DEMANDE UNE DEUXIEME LECTURE DE LA LOI HOPITAL PATIENTS SANTE TERRITOIRE

" 22 députés, dont Daniel Garrigue, ont demandé mercredi au Président de l’Assemblée nationale d’exiger une seconde lecture de la loi Hôpital Patients Santé Territoire "

LIRE PLUS

mercredi 13 mai 2009

LA CHAINE PARLEMENTAIRE : PROCHAINES DIFFUSIONS

Daniel Garrigue sur La Chaîne Parlementaire, prochaines diffusion de l'émission

Ce soir à 20H29

Ce soir à 20H30

Ce soir à 3H08

Ce soir à 3H10

Demain à 4H11

Demain à 4H13

mardi 12 mai 2009

DANIEL GARRIGUE SUR LCP : LA CHAINE PARLEMENTAIRE

Daniel Garrigue a fait l'objet d'un reportage de la chaîne parlementaire dans l'émission "PERMANENCE"

Ce reportage a été diffusé sous le titre "Sur les terres de Garrigue"

Il sera rediffusé :

- Vendredi 15 Mai 20h 59, 3 h 12, 3 h 17

- Ainsi que dimanche prochain 17 Mai à 7 h 33 et 7 h 36

Demain sur son agenda, également l'enregistrement de l'émission "Le député du jour"

mercredi 06 mai 2009

Réforme du Règlement de l’Assemblée Nationale : amendement défendant le droit individuel d’expression des députés

Réforme du Règlement de l’Assemblée Nationale
22 députés déposent un amendement défendant le droit individuel d’expression des députés sur leurs amendements

Lors du débat en commission des Lois sur le projet de règlement de l’Assemblée Nationale, Daniel Garrigue avait défendu, la semaine dernière un amendement donnant à l’auteur ou à l’un au moins des auteurs d’un amendement le droit de présenter celui-ci en séance publique, même si le temps programmé de son groupe ou son temps personnel était épuisé. Ce temps ne pourrait être limité à moins de 2 minutes.

Cet amendement, qui garantit le droit d’expression individuel des députés, vient d’être redéposé par 22 députés pour l’examen en séance publique du projet de règlement prévu cette semaine. En l’absence d’une telle disposition, les députés qui ne seraient pas en accord sur un texte avec leur groupe ou encore les députés non inscrits risqueraient d’être privés du droit de présenter les amendements, et donc les idées, qu’ils veulent défendre.

Deux autres amendements prévoient que la Commission chargée des affaires européennes pourrait présenter des avis en séance publique sur les transpositions d’actes européens et sur le prélèvement de recettes destiné à alimenter le budget des communautés européennes.