« avril 2008 | Accueil | janvier 2008 »

lundi 31 mars 2008

A PROPOS DU RENOUVELLEMENT URBAIN

Les propos tenus par M. Rousseau, nouveau maire de Bergerac, sur le renouvellement urbain me paraissent traduire un manque d’engagement particulièrement inquiétant.

Je rappelle donc quel est l’état d’avancement de ce dossier.

1° - Parmi les sept dossiers de priorité 2 présentés en Aquitaine, Bergerac (Naillac et La Catte) est le seul qui ait été retenu à 100 % par l’ANRU -le quartier de Beauplan pouvant, en outre, être ajouté à l’opération lorsqu’interviendra le bilan intermédiaire.

2° - Les opérations de reconstruction engagées par la SA HLM ont d’ores et déjà fait l’objet d’attributions de crédits de l’ANRU à hauteur de 670.000 euros –dont 150.000 ont déjà été versés. L’Etat et l’ANRU tiennent donc bien leurs engagements, contrairement aux allégations de M. Rousseau.

3° - Les contributions du Conseil régional et du Conseil général ne portent l’une et l’autre que sur 4 % de l’enveloppe globale. Encore faut-il savoir qu’une part essentielle du financement du Conseil général est en réalité assurée sur les crédits du contrat de ville de Bergerac qui étaient, de toute façon, dus à la Ville et qui n’iront donc pas sur d’autres opérations.

A ce jour, aucun des versements correspondants n’a été fait par l’une ou l’autre de ces collectivités.

Je rappelle également que je resterai extrêmement vigilant sur les conditions de logement des habitants de Naillac sur lesquelles j’ai déjà alerté à plusieurs reprises le président du Conseil général, dont dépend Horizon Habitat, ainsi que les services de l’Etat.

Daniel GARRIGUE, Député de la Dordogne.

mercredi 19 mars 2008

APRES LE 16 MARS

Daniel GARRIGUE tient à remercier toutes celles et tous ceux qui ont apporté leur soutien et leur suffrage à la liste «Avançons pour Bergerac » les 9 et 16 mars.

Pendant treize ans nous avons accompli au service de la Ville et des Bergeracois un travail considérable que rien ne pourra effacer.

Notre liste était unie et volontaire.

Notre programme était tellement fort et cohérent que nos concurrents eux-mêmes s’en sont largement inspirés.

Nous avons élevé le débat, nous avons fait une campagne propre, et nous sommes restés jusqu’au bout fidèles à nos convictions.

Les Bergeracois ont fait un choix.

Le contexte national, les attaques sans nuance tout au long d’une campagne sans vrai débat, l’attitude partisane du quotidien régional « Sud-Ouest » y ont sans doute leur part.

Nous souhaitons seulement que nos concitoyens n’aient pas à le regretter. Pour notre part, nous ne regrettons rien.

Daniel GARRIGUE

Post& par Daniel GARRIGUE à 9:42 AM
Categories: Actualités